Ariamis

GESTION ÉNERGÉTIQUE

Réchauffer, refroidir ou maintenir en température, le cœur de l’action ARIAMIS

 

La gestion énergétique est l'expertise centrale d'ARIAMIS. Quel que soit l'univers industriel ou le contexte d'utilisation, il existe une température idéale. Toute l’ingénierie ARIAMIS est impliquée dans la démarche de compréhension et d'organisation des différentes interactions entre les organes d'un système pour maintenir cette température idéale.

 

COMPRENDRE LES DONNÉES D'ENTRÉE PAR LA MODÉLISATION

 

La gestion énergétique concerne différents types de systèmes dans tous les domaines industriels. Pour partager la méthodologie proposée par ARIAMIS, prenons appui sur l'exemple de la gestion énergétique appliquée à l'automobile.

S'il est facile de concevoir qu'il existe bien une plage de température idéale pour les voyageurs, il faut comprendre que pour le moteur et un grand nombre d'autres organes du véhicule, il existe également une plage de température idéale (voir les articles sur l'efficience). La phase initiale d'une étude liée à la gestion énergétique consiste à modéliser l'ensemble du système. La connaissance des matériaux, les principes de la physique en mécanique, hydraulique, thermique (transferts par convection, conduction et rayonnement) et l'ensemble des paramètres jusqu'au design de la voiture composent les données d'entrée du problème matérialisé sous la forme d'un modèle dit modélisation système.

 

 

 

Comprendre, prévoir et organiser la gestion énergétique de tout système repose sur la maîtrise des lois thermiques associée à celle des outils de modélisation et simulation les plus performants.

 

 

 

 

Gérer, c’est aussi éviter

de réchauffer un organe

qui sera refroidi quelques

instants plus tard

 

ANTICIPER LES COMPORTEMENTS PAR LA SIMULATION

 

À partir de la modélisation, nous introduisons la notion de dynamique. La prise en compte des différents profils d'utilisation permet d'anticiper les comportements. Démarrage, pleine vitesse ou vitesse réduite, à chaque situation d'usage répondent différents ordres de comportement au système. Les éléments acteurs du réchauffement ou du refroidissement moteur dans l'automobile sont le groupe motoventilateur, l'échangeur de chaleur et le débit du liquide de refroidissement dans le circuit. La simulation permet de calibrer les différents sous-systèmes (puissance du motoventilateur, puissance des pompes du circuit de liquide de refroidissement, organe de contrôle, capteur de température, capteur de pression...).

 

ORGANISER ET CONTRÔLER LA GESTION ÉNERGÉTIQUE PAR LA DÉFINITION DE LOIS DE COMMANDE

 

La finalité de la gestion énergétique sera de maintenir la température idéale en toutes circonstances d'usage. Pour cela, un calculateur, connecté à toute une panoplie de capteurs, se chargera d'envoyer les ordres adéquats : augmenter le débit du liquide de refroidissement, augmenter la vitesse du motoventilateur ou au contraire, au démarrage, privilégier le chauffage moteur au détriment du chauffage habitacle. Toutes ces situations et ordres associés sont formalisés sous la forme de loi de commande.

 

Twitter Facebook Linkedin Rechercher dans le site
LUBRIFICATION MOTEUR

La bonne huile moteur implique d’abord une bonne maîtrise thermique de l'ensemble des circuits de fluides

( lire la suite )
REFROIDISSEMENT BATTERIE

Évaluer au plus juste les solutions thermiques à même de garantir un fonctionnement optimal de chaque batterie

( lire la suite )
RADIATEUR

Des thermiciens à vos côtés pour spécifier et dimensionner le radiateur adapté à vos besoins en refroidissement

( lire la suite )
ESPACE CLIENT ESPACE COLLABORATEURS
Twitter Facebook Linkedin Rechercher dans le site
FR EN